Le chromosome Y (presque) inutile en procréation assistée  Abonné

Publié le 22/11/2013
1385059750474874_IMG_116352_HR.jpg

1385059750474874_IMG_116352_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Des chercheurs de l’université d’Hawaii sont parvenus à donner naissance à des souriceaux après fécondation in vitro (FIV) d’un ovule avec une contribution du chromosome Y limitée à seuls deux gènes. « Est-ce à dire que le chromosome Y, ou sa quasi-totalité, n’est plus indispensable ? Oui, compte tenu des avancées technologiques actuelles en médecine reproductive », estime le Pr Monika Ward, auteur principal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte