Mieux structurée mais toujours très mal dotée

La recherche sur les maladies rares en quête de nouveaux financements  Abonné

Publié le 26/02/2015
1424916772589048_IMG_148408_HR.jpg

1424916772589048_IMG_148408_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L’annonce d’un rallongement jusqu’en 2016 du deuxième plan maladies rare n’a suscité que peu d’enthousiasme parmi les membres de la plate-forme maladie rare.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte