Les candidats au cumul emploi-retraite découragés

La CARMF en appelle au sommet de l’État

- Publié le 26/05/2009
- Mis à jour le 26/05/2009

LE NIVEAU des charges sociales appliquées aux médecins retraités qui continuent d’exercer les dissuade vite de poursuivre l’expérience voire simplement de la tenter. La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) le constate quand, refusant des demandes de dérogations formulées pour ses propres cotisations, elle comprend qu’elle décourage ce faisant nombre de candidats au cumul emploi-retraite (mais aussi des médecins non retraités – salariés, étudiants, inactifs… – souhaitant travailler en libéral de manière très épisodique).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?