Fin de l’épidémie d’Ebola en Sierra Leone

- Publié le 09/11/2015
- Mis à jour le 09/11/2015

L’OMS a déclaré officiellement la fin de la transmission du virus Ebola en Sierra Leone. L’annonce a été faite samedi par le Dr Anders Nordstrom, responsable de l’OMS pour le pays, lors d’une cérémonie à Freetown, sous les vivats de la foule et en présence du président sierra-léonais Ernest Bai Koroma. L’annonce intervient 42 jours après que le second test de contrôle négatif chez le dernier patient infecté. Le pays reste sous surveillance pendant encore 90 jours.

Depuis le premier cas enregistré en Sierra Leone en mai 2014, 8 404 personnes ont été infectées et 3 589 sont décédées dont 221 étaient des soignants. L’OMS rappelle que 4 000 survivants de la maladie devront être suivis tant du point de vue médical que social. Or le pays sort affaibli de l’épidémie avec une désorganisation de son système de santé et de ses structures familiales et sociales. Pendant la phase de transition l’OMS continuera à apporter son soutien. « Nous avons une formidable opportunité d’aider la Sierra Leone à reconstruire un système de santé fort capable de faire face à la prochaine épidémie d’Ebola ou à tout autre menace pour la santé publique », a indiqué le Dr Nordstrom

L’épidémie d’Ebola, la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976, a fait plus de 11 300 morts sur quelque 29 000 cas recensés. Les victimes se concentrent à 99 % dans trois pays limitrophes : la Guinée, d’où est partie l’épidémie en décembre 2013, la Sierra Leone et le Liberia. Le Liberia a été déclaré exempt de transmission le 3 septembre, après une première annonce début mai, suivie d’une réapparition du virus en juin.