Vague de départs en anesthésie au CHU de Bordeaux

Face au privé, le combat d’un hôpital pour rester attractif  Abonné

Publié le 20/01/2014

Il est le premier à avoir posé une disponibilité pour s’essayer au privé. L’expérience lui a plu : il y a deux ans, le Dr Jean-Christophe Ha a abandonné son statut de praticien hospitalier, direction la clinique Saint-Martin. Son poste au CHU, pourtant, lui plaisait. « J’étais devenu un expert dans un domaine hyperspécialisé, la chirurgie rachidienne ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte