« En France, Lubitz n’aurait pas pu voler »  Abonné

Publié le 07/04/2015

Crédit photo : AFP

« Avec les antécédents liés à sa dépression, en 2006, le copilote de l’Airbus aurait été interdit de vol, estime le Dr Martin-Saint-Laurent (DGAC). En effet, il faisait l’objet de traitements avec des psychotropes et nos centres d’expertises sont en capacité, d’exercer une surveillance étroite, avec des prélèvements et des analyses toxicologiques trimestriels si besoin. En Allemagne, si les règles sont les mêmes, il n’y a pas une instance nationale de contrôle comme avec la DGAC, mais chaque Land exerce une délégation, avec un risque de moindre efficacité. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte