Rydapt et Tasigna de Novartis

Deux avancées dans la leucémie myéloïde chronique… mais aussi aiguë (LAM)  Abonné

Par
Publié le 06/11/2017
leucémie aiguë myéloïde

leucémie aiguë myéloïde
Crédit photo : PHANIE

Depuis le lancement du premier inhibiteur de tyrosine kinase (Glivec) qui a révolutionné la prise en charge de la leucémie myéloïde chronique (LMC), Novartis a continué à s'impliquer dans cette voie afin d'améliorer la prise en charge des patients atteints d’hémopathies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte