Déclenchement systématique

Des résultats forts mais qui doivent être confirmés  Abonné

Publié le 24/06/2019

Faut-il déclencher toutes les femmes à 39 semaines d'aménorrhée (SA) ? La question se pose, surtout depuis la publication récente des résultats de l'essai contrôlé randomisé Arrive, mené aux États-Unis (1). Lorsque l'on reprend les données obtenues à partir de cohortes prospectives, il semble que le nadir du risque néonatal et de mort fœtale in utero soit situé aux alentours de ce terme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte