Démographie : l’Ordre ouvre deux groupes de travail pour calmer les jeunes

Publié le 13/07/2012
1342195039365050_IMG_87819_HR.jpg

1342195039365050_IMG_87819_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

L’Ordre des médecins tente d’éteindre le feu qu’il a allumé fin mai. À l’issue de son séminaire national, le CNOM suggérait de contraindre les jeunes diplômés à exercer cinq ans dans la région de leurs études. Fin juin, il décidait un moratoire sur ses propositions jusqu’au 13 octobre.

Nouvelle marche arrière mercredi, lors d’une réunion de la commission jeunes : l’Ordre a annoncé la mise en place de deux groupes de travail portant sur la formation et sur l’exercice, appelés à se réunir cet été et à auditionner des experts sanitaires.

Pompier pyromane

« Les membres du CNOM, dont le Dr Legmann, son président, ont rappelé que l’émission de ces recommandations a été une erreur de communication majeure », affirment les associations d’étudiants (ANEMF), d’internes en médecine générale (ISNAR-IMG) et de jeunes généralistes (REAGJIR).

Les médecins en formation ont accepté de participer à ces groupes de travail à condition que les idées coercitives soient bannies de toute production future. Les structures jeunes souhaitent que les conclusions de ces groupes de travail apportent des « solutions concrètes et cohérentes », qui respectent la solidarité intergénérationnelle. Fin de l’épisode.

 CH.G.

Source : lequotidiendumedecin.fr