Décès d'un patient dans le Tarn : un ophtalmologiste et un pharmacien jugés en octobre

Par
Sophie Martos -
Publié le 23/07/2018

Un ophtalmologiste et un pharmacien albigeois seront jugés pour homicide involontaire le 16 octobre 2018, rapporte le journal « France 3 Occitanie » dans son édition du 18 juillet. Un procès qui fait suite au décès d'un patient, fin 2014, survenu après une erreur de prescription.

Le patient âgé de 35 ans est décédé 10 jours après avoir entamé un traitement contre la toxoplasmose oculaire, à base de Malocide (pyriméthamine).

Selon l’avocate de la famille, Me Jehanne Collard, « l’ophtalmologiste s’est trompé dans les doses ». Le pharmacien a délivré « sans sourciller » la Malocide, malgré le dosage manifestement excessif prescrit par le spécialiste : deux comprimés, quatre fois par jour, alors que le Vidal préconise deux comprimés par jour en traitement d’attaque, puis un comprimé par jour.

Garde à vue

Six mois après le drame, trois professionnels de santé étaient entendus en garde à vue en mars 2015. Le parquet d’Albi avait ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire. Un médecin généraliste, un ophtalmologiste et un pharmacien sont impliqués.

L’avocate dénonce « une succession accablante de négligences ». La victime a eu « des malaises très sévères », mais le médecin généraliste puis l’ophtalmologiste lui ont dit de poursuivre son traitement, a ajouté l’avocate. Sa compagne a déposé plainte le lendemain. Selon « France 3 Occitanie », la famille de la victime s'est constituée partie civile.


Source : lequotidiendumedecin.fr