Accouchement sur utérus cicatriciel

De nouvelles recommandations du CNGOF  Abonné

Publié le 19/12/2013

L’accouchement sur utérus cicatriciel est un accouchement à haut risque. Dans les pays développés, l’utérus cicatriciel constitue le principal facteur de risque de rupture utérine. Son incidence globale est estimée entre 0,1 et 0,5 % chez les femmes avec antécédents de césarienne. Ce qui impose donc à l’équipe obstétricale une surveillance rigoureuse particulièrement en fin de grossesse pour opter pour la voie d’accouchement qui va assurer le maximum de sécurité materno-foetale. Un sujet qui a été largement débattu depuis les années 2000, notamment dans le monde anglo-saxon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte