Canicule : Agnès Buzyn en appelle à la « solidarité collective »

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 25/07/2018

Alors que Météo-France a placé l'Île-de-France et le département du Nord en vigilance orange canicule et que le niveau 3 du plan canicule a été activé pour l'Île-de-France en raison des fortes températures, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, s'est exprimée ce matin au micro de RTL pour rappeler les efforts réalisés depuis l'épisode caniculaire de 2003. Elle évoque des « services organisés et beaucoup de procédures mises en place ».

Elle en appelle à la « solidarité collective » et « à faire attention aux autres ». « Nous devons tenir compte des leçons de l'année dernière où les quelques personnes décédées étaient des personnes jeunes qui ont fait des efforts physiques inadaptés en période de canicule », ajoute la ministre, qui se rend ce jour au SAMU de Paris à l'hôpital Necker Enfants-malades (AP-HP), où elle doit rappeller les mesures prévues par le plan national canicule.

Ces vagues de chaleur s'accompagnent d'un pic de pollution. « L’Île-de-France subit actuellement un épisode de pollution de l’air dû à des niveaux soutenus d’ozone », a indiqué hier Aiparif. À Paris et en proche banlieue, les véhicules les plus polluants ne pourront pas circuler mercredi 25 et jeudi 26 juillet.

La France n'est pas le seul pays touché par la canicule : pays scandinaves, Grèce, Japon et d'autres n'y échappent pas. Selon l'Organisation météorologique mondiale, « ces phénomènes extrêmes s’inscrivent dans la tendance générale à long terme due à la hausse des concentrations de gaz à effet de serre ».


Source : lequotidiendumedecin.fr