« On vous maltraite, on vous méprise » : le patron du MEDEF vole au secours des cliniques

Par Anne Bayle-Iniguez
Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : AFP

Pierre Gattaz a envoyé un message de soutien particulièrement marqué au secteur privé hospitalier ce mercredi, à Paris, lors de l’université d’été de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP).

Dans un discours dynamique à la gloire du monde de l’entreprise, le président du MEDEF s’est ému du sort des cliniques, victimes d’une politique fiscale « scandaleuse » de la part du gouvernement.

« On vous maltraite, on vous méprise », a déploré le leader du patronat français devant le président de la FHP Lamine Gharbi.

Le « scandale » du CICE

Fustigeant le poids des dépenses publiques et le « réflexe pavlovien » des politiques de « taxer » les entreprises pour tenter de retrouver l’équilibre budgétaire, Pierre Gattaz a rappelé son « combat commun » avec Lamine Gharbi contre la pression fiscale liée aux dépenses de santé.

« C’est effrayant ce qu’ils vous font subir, s’est insurgé Pierre Gattaz. Vous êtes 22 % plus compétitifs que les hôpitaux publics, et malgré tout, on vous a ratiboisé le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) par une obligation de baisse de tarifs de 2,5 %. C’est scandaleux ! »

Face aux postures « archaïques, idéologiques, dogmatiques » du monde politique, face au « 80 codes et 400 000 normes » auxquels doivent se soumettre les entreprises et aux règles « encore plus diaboliques » qui s’appliquent à celles du secteur de la santé, les cliniques peuvent « compter sur le MEDEF ». Et de conclure, emphatique, devant un public conquis : « Vos combats sont nos combats. »


Source : lequotidiendumedecin.fr