Contre la sous-déclaration des infanticides

Vaincre leurs réticences des médecins à signaler les décès suspects  Abonné

Publié le 22/04/2014

Le flou qui entoure le phénomène s’installe dès sa définition. En santé publique, on distingue infanticide (homicide au cours de la première année de la vie) et néonaticide (dans les 24 premières heures de vie), tandis que pour la justice le terme infanticide englobe les deux notions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte