Une violation des droits humains

- Publié le 02/11/2015
- Mis à jour le 02/11/2015

« Les femmes peuvent être victimes de violence à cause de leur sexe. Certains types de violence, en particulier la violence domestique, touchent les femmes de manière disproportionnée » : c’est ce que précise la convention européenne d’Istanbul ouverte en 2011 et entrée en vigueur depuis le 1er août 2014, soulignant qu’il s’agit d’une violation des droits humains (désignée aussi sous le terme de féminicide).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?