Visite du premier Institut de santé génésique

Une prise en charge « all inclusive » pour les femmes victimes de violences  Abonné

Publié le 03/03/2014
1393812740502302_IMG_124006_HR.jpg

1393812740502302_IMG_124006_HR.jpg
Crédit photo : DR

Les locaux de l’Institut de santé génésique (ISG) sont encore vides en cette matinée où sa directrice Frédérique Martz nous accueille. Inauguré tout récemment au sein du centre hospitalier intercommunal de Poissy/Saint Germain-en-Laye l’ISG occupe un étage discret dans lequel chaque porte mène sur le bureau d’un des professionnels décidés à mettre leurs forces en commun pour prendre en charge les femmes victimes de violence sur le territoire des Yvelines : une infirmière, une assistante sociale, un médecin généraliste, une gynécologue, une psychologue et une juriste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte