Une PMI à la pointe de la lutte contre les violences  Abonné

Publié le 11/03/2013

Le centre de planification de Bondy Nord est particulièrement vigilant aux violences faites aux femmes. « Lorsque les mères viennent faire suivre les enfants, on essaie de les voir aussi, elles, car alors, leurs maris ne posent pas problème », explique le Dr Emmanuelle Piet.

Dans le département, 23 % des femmes venues pour un avortement connaissent des violences autour de la grossesse. En outre, 23 % des 28 femmes qui ont eu recours à un dispositif de protection ont accouché prématurément et 7 % à domicile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte