Une exposition des jeunes enfants aux écrans dès le matin et sans en discuter multiplie le risque de troubles du langage

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 14/01/2020

Crédit photo : PHANIE

Exposé à un écran le matin avant l’école, un enfant de 3,5 à 6,5 ans sera trois fois plus à risque de développer un trouble primaire du langage, selon une étude publiée aujourd'hui dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » de Santé publique France.

Si ce même enfant discute rarement, ou jamais, du contenu des écrans avec ses parents, le risque est alors six fois plus élevé que pour un enfant qui ne répond à aucun de ces deux critères.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?