Le vote des députés pour la Palestine

Une erreur stratégique  Abonné

Publié le 01/12/2014
1417399876567700_IMG_142493_HR.jpg

1417399876567700_IMG_142493_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Le problème est que la France est un État qui a un rôle à jouer dans la négociation israélo-palestinienne et qu’elle a donc des responsabilités particulières qui, d’un point de vue purement juridique, appartiennent strictement à l’exécutif. C’est à François Hollande et à Laurent Fabius d’orienter la diplomatie française dans le sens du progrès des négociations, pas aux élus, qui ne se sont guère attardés sur leur curieux empiètemen dans le domaine de l’exécutif. J’admets toutefois que l’argument juridique est insuffisant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte