La chronique de Richard Liscia

Une campagne en catimini : la discrétion de Marine Le Pen  Abonné

Par
Publié le 31/10/2016
La discrétion de Marine Le Pen

La discrétion de Marine Le Pen
Crédit photo : AFP

Cette progression en catimini est si bien ancrée dans la méthode du Front que Mme Le Pen a refusé de participer à la prochaine émission politique de France 2 et a même interdit à sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, d'y participer. On voit bien ce qui anime Marine Le Pen : elle n'a pas besoin de faire une campagne tonitruante parce que le FN est probablement le premier parti de France, avec 30 % de l'électorat et que tous les sondages indiquent sa présence au second tour de la présidentielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte