Un syndicat médical réclame la mise en place « rapide » du tiers payant généralisé

- Publié le 15/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

À l’inverse de la quasi-totalité des syndicats de médecins libéraux qui combattent le tiers payant généralisé, réforme inscrite dans le projet de loi de santé de Marisol Touraine, le Syndicat de la médecine générale (SMG) fait cavalier seul et appelle à la « mise en place rapide » du TPG. Il juge que la dispense totale d’avance de frais favorise l’accès aux soins des patients.

Suppression du ticket modérateur

Dans son argumentaire, le SMG précise que le tiers payant doit être généralisé, intégral et géré uniquement par l’assurance-maladie, « à charge pour elle de se faire rembourser par les complémentaires santé ». « La gestion de ce tiers payant par l’assurance-maladie permet aux médecins de s’adresser à un guichet unique ce qui est la condition indispensable pour le bon fonctionnement du système de soins », se positionne le syndicat.

Le SMG demande aussi la suppression du ticket modérateur pour les soins de premier recours et la mise en place d’alternatives réelles au paiement à l’acte.