Lutte contre le paludisme

Un plan contre les parasites résistants aux ACT  Abonné

Publié le 14/01/2011

« SI RIEN n’est fait rapidement pour prévenir l’apparition et la propagation de parasites pharmacorésistants, le monde risque de perdre son traitement le plus efficace contre le paludisme. » Face à la menace que constitue l’apparition d’une résistance aux ACT, l’OMS a décidé d’agir vite. Le nouveau plan conçu par 100 experts du Partenariat Faire reculer le paludisme vise à préserver l’arme la plus efficace aujourd’hui contre le Plasmodium falciparum, responsable de la forme la plus grave de paludisme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte