DOPAGE

Un passeport biologique dans tous les sports  Abonné

Publié le 05/03/2012

Le parlement a adopté définitivement la proposition de loi qui instaure un « passeport biologique » pour les sportifs. Le texte, voté à la quasi-unanimité par l’Assemblée nationale puis par le Sénat, prévoit que les prélèvements biologiques réalisés dans le cadre de la lutte antidopage (Article L232-12 du Code du sport) « peuvent avoir pour objet d’établir le profil des paramètres pertinents dans l’urine ou le sang » des sportifs « aux fins de mettre en évidence l’utilisation d’une substance ou méthode interdite ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte