Prostitution étudiante

Un futur médecin peut-il se prostituer... même pour payer ses études ?  Abonné

Publié le 02/03/2012
1330627283328559_IMG_78659_HR.jpg

1330627283328559_IMG_78659_HR.jpg
Crédit photo : AFP

L A PROSTITUTION étudiante serait de plus en plus répandue et motivée par le besoin de financer des études de plus en plus coûteuses. Pour étayer l’affirmation, Joli Dixon, a épluché des études sur le sujet publiées en 2000, 2006 et 2010. La dernière de R. Roberts et coll., réalisée auprès de 315 étudiants d’une université londonienne montrait que 9,8 % d’entre eux (1 sur 10) connaissaient quelqu’un qui avait dû se prostituer ou se livrer à de l’escorting.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte