Un député UMP demande l’interdiction des « salles de shoot »

Publié le 15/10/2014
1413381798554558_IMG_138752_HR.jpg

1413381798554558_IMG_138752_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Le député de Vendée Yannick Moreau demande l’interdiction des salles de consommation de drogue à moindre risque (SCMR), qu’il appelle « salle de shoot », dans une proposition de résolution signée par 101 députés. Cette proposition devrait être déposée ce mercredi, alors que Marisol Touraine présente en conseil de ministres le projet de loi santé, qui prévoit l’expérimentation de ce dispositif pour une durée de 6 ans, à compter de la date d’ouverture du premier espace.

Yannick Moreau invite le président de la République « à faire respecter sans délai l’interdiction de toute création de salle de shoot en France », écrit-il.

« Aucune preuve » de leur efficacité ?

« Il n’existe aucun lien avéré entre la présence des salles de shoot et la réduction du nombre d’overdoses, ni aucune preuve que les salles de shoot contribuent à réduire le nombre de cas d’infections » au VIH ou aux hépatites B et C, poursuit-il.

Le projet du gouvernement repose sur « une incohérence absolue en termes de santé publique, d’un côté en finançant des politiques de prévention des jeunes sur les dangers de la drogue,(...) et, de l’autre, en encourageant l’entretien dans la dépendance des plus nécessiteux, aux frais des contribuables, et en priant la police de fermer les yeux », estime le député. Et de demander à François Hollande de « décréter le fléau de la drogue "grande cause nationale" ».

C.G. (avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr