Tiers payant : MG France Pays de la Loire demande aux députés de supprimer l’obligation

Publié le 14/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : S TOUBON

Dans une lettre ouverte adressée à 28 députés des Pays de Loire, le bureau régional de MG France appelle les élus à supprimer le caractère obligatoire du tiers payant généralisé prévu dans la loi de santé.

« Nous ne sommes pas dans une posture idéologique vis-à-vis du tiers payant. Nous y sommes opposés pour des raisons techniques. C’est une mesure aujourd’hui impraticable en médecine générale compte tenu de la lourdeur administrative que cela entraînerait », insiste auprès du « Quotidien » le Dr Philippe Delorme, président de MG France Loire-Atlantique.

Flux unique

Pour le syndicat, la solution passe par la mise en place d’un flux unique de paiement, par lequel le professionnel se fait payer intégralement par le régime obligatoire (qui se fait rembourser le ticket modérateur par les complémentaires). « Cela aurait aussi un côté vertueux de dire au patient qu’il sera pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale s’il suit bien le parcours de soins », ajoute le Dr Delorme. Pour le médecin, « c’est une question de volonté politique d’imposer un tel système [de flux unique] aux complémentaires ».

MG France met en garde les députés sur les conséquences de leur vote. « Le problème de l’accès aux soins est d’abord lié à la perte d’attractivité de la médecine générale. Ne prenez pas le risque, par votre vote, de décourager les installations. » Le syndicat aura un début de réponse lors de l’examen du projet de loi de santé par la commission mixte paritaire (CMP, réunissant 7 députés et 7 sénateurs), prévue le 27 octobre.


Source : lequotidiendumedecin.fr