Syrie : le cynisme de Poutine  Abonné

Publié le 01/06/2012
1338471419353293_IMG_84889_HR.jpg

1338471419353293_IMG_84889_HR.jpg
Crédit photo : AFP

BACHAR AL-ASSAD n’a pas hésité à faire assassiner 13 000 de ses concitoyens pour rester au pouvoir. Il se conduit comme si, pour rester en place, il les fera tuer jusqu’au dernier. Il faut bien comprendre ce qui est en train de se produire dans ce pays, dont les habitants n’ont plus que le choix entre la mort et la mort. S’ils échappent aux bombardements de l’armée, ils sont pourchassés et massacrés jusqu’au dernier, enfants compris. Des exécutions sommaires et collectives ont lieu tous les jours. Un blessé amené à l’hôpital sera achevé. Un médecin qui soigne sera éliminé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte