Secteur II : « le dossier n’est pas réglé »  Abonné

Publié le 14/11/2013

Un an après la signature de l’avenant 8, le président de MG France est très critique sur l’encadrement des dépassements d’honoraires. Selon lui, « le dossier n’est pas réglé ». « Si l’objectif était de réduire la facture de la population, l’avenant 8 n’a pas atteint son but, affirme le Dr Leicher. Il prévoit une stabilisation et non pas une réduction des dépassements. À part pour 200 à 300 praticiens de grandes villes, les dépassements courants n’ont pas bougé ». MG France défend toujours l’idée d’un « parcours de soins au tarif remboursable ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte