Santé des enfants en CM2 : les inégalités sociales pèsent lourd

Par
Coline Garré -
Publié le 08/02/2017
cm2

cm2
Crédit photo : S. TOUBON

En 2015, 18,1 % des élèves scolarisés en classe de CM2 sont en surcharge pondérale (définition qui inclut l'obésité) et 3,6 % sont obèses, révèle une enquête nationale de la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). Des chiffres qui confirment la stabilisation des prévalences depuis 2002, notent les auteurs.

Mais les inégalités sociales sont très marquées : chez les ouvriers, la proportion d'enfants en surcharge pondérale est de 22 %, et d'obèses, 6 %, contre respectivement 13 % et 1 % chez les enfants de cadres. Ces traits sont aussi sur-représentés dans les écoles de l'éducation prioritaire (24 % d'enfants en surcharge, 6 % obèses, vs 17 % et 13 % ailleurs).

Progrès de la couverture vaccinale contre la rougeole

L'enquête salue une nette amélioration de la santé bucco-dentaire, avec 68 % des élèves aux dents indemnes de caries, soit une augmentation de 8 points par rapport à 2008. Ces progrès sont à mettre au compte du programme MT dents de l'assurance-maladie qui ouvre les portes, sans avance de frais, à des consultations de chirurgiens dentistes, capitales pour la prévention (conseils sur l'hygiène bucco-dentaire et sensibilisation des parents sur l'importance de soigner les dents de lait).

On retrouve néanmoins le gradient social : 40 % des enfants d'ouvriers ont au moins une dent cariée contre 27 % des enfants de cadre. Et près de la moitié des premiers ont au moins une dent non soignée, contre trois sur 10 dans le groupe favorisé. En moyenne, 12 % des enfants de CM2 portent un appareil dentaire ; 13 % d'enfants de cadres, et 9 % d'enfants d'ouvriers.

Sur 81 % d'élèves qui ont montré leur carnet de santé, on observe une stagnation de la couverture vaccinale contre l'hépatite B (46 %) - meilleure dans les zones d'éducation prioritaire car les parents recourent davantage aux services de la protection maternelle et infantile et semblent moins réticents à l'égard de ce vaccin, une progression de la proportion d'enfants ayant reçu deux doses contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR, à 93 %), et un recul de la vaccination contre la tuberculose par le BCG (90 % vs 98 % en 2008), lié à la suppression de l'obligation vaccinale. La vaccination contre le pneumocoque, recommandée depuis 2006, a concerné 26 % des enfants de CM2, et contre le méningocoque C, 44 %.

Par ailleurs, 32 % des élèves de CM2 portent des lunettes correctrices (29 % de garçons, 35 % de filles) ; mais 6 % des enfants sans correction présentent une anomalie de la vision de loin.

Plus de 7 enfants sur 10 disent pratiquer au moins une activité sportive pendant leur temps libre ; plus de 8 sur 10 prennent un petit-déjeuner tous les jours. Mais 20 % consomment quotidiennement des boissons sucrées, et seulement 36 %, des légumes. Ils sont six sur 10 à dire très bien nager, mais 12 % à ne pas savoir (19 % chez les ouvriers, 6 % chez les cadres).

Plus d'un tiers des enfants ont un écran dans leur chambre

En CM2, 35 % des élèves déclarent disposer d'un ordinateur ou d'une télévision dans leur chambre. Plus de la moitié d'entre eux passe plus de deux heures devant, les jours sans classe, contre 41 % des enfants qui n'ont pas d'écran dans leur chambre. Même les jours de classe, ils sont 19 % à rester scotcher devant deux heures durant, vs 10 %.

L'écart entre les enfants qui passent plus de 2 heures par jour devant un écran lorsqu'ils n'ont pas classe, chez les cadres et chez les ouvriers est de 14 points (38,5 % vs 52,7 %). Les jours de classe, cela va du simple au double (8 % à 16 %).

Plus globalement, les enfants de cadre adoptent des comportements plus favorables à la préservation de leur santé, que les ouvriers : ils sont 42 % à manger quotidiennement des légumes (vs 27 %), 15 % à boire du sucre (vs 26 %), 80 % à faire du sport (vs 67 %)… autant de facteurs qui jouent sur le poids.


Source : lequotidiendumedecin.fr