Rony Brauman : pourquoi je suis contre le recensement ethnique

- Publié le 24/03/2009
- Mis à jour le 24/03/2009
1276105206F_600x_47214_IMG_11615_1237953726577.jpg

1276105206F_600x_47214_IMG_11615_1237953726577.jpg
Crédit photo : AFP

1. Calmer le débat

Le sujet a tendance à provoquer des surréactions, d’un côté comme de l’autre. Avant tout, je considère qu’il est nécessaire de calmer le débat et de sortir d’une polémique où s’affronteraient, d’un côté, des néonazis et, de l’autre, des champions de la démocratie. Pour éviter d’envenimer les choses, je dirai que la proposition de Yazid Sebag de créer un outil de mesure pour mieux ajuster une politique anti-discrimination n’est pas une ineptie. Elle est défendable dans ses bonnes intentions. Mais je vois de bonnes raisons de ne pas la soutenir.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?