Risque de migration des implants contraceptifs : l'ANSM appelle les soignants à la vigilance

Par
Coline Garré -
Publié le 06/12/2019

Crédit photo : PHANIE

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) appelle les professionnels de santé à la vigilance sur le risque de lésions neuro-vasculaires (se traduisant par des fourmillements ou des troubles de la sensibilité dans la main) et de migration de l'implant contraceptif Nexplanon dans les vaisseaux sanguins, notamment dans l'artère pulmonaire.

Quelque 200 000 femmes ont recours chaque année à cet implant contraceptif qui délivre de l'étonogestrel en continu. Il est le seul implant à être commercialisé en France (par les laboratoires MSD France).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?