Révision des délais et de la clause de conscience, revalorisation de l'acte : les pistes de la délégation aux droits des femmes pour améliorer l'accès à l'IVG  Abonné

Par
Publié le 16/09/2020

Crédit photo : S.Toubon

« L'interruption volontaire de grossesse (IVG) apparaît bien souvent comme simplement "tolérée" en France mais pas toujours garantie », estime le Pr Yves Ville, chef de service de la maternité de l’hôpital Necker et membre de l’Académie nationale de médecine. Pour lutter contre un tel constat, qu'elles reprennent à leur compte, les députées Marie-Noëlle Battistel (PS, Isère) et Cécile Muschotti (LREM, Var) proposent 25 mesures, dans un rapport d'information adopté à l'unanimité ce 16 septembre par la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte