À la recherche d’un remède politique

Quel changement de cap ?  Abonné

Publié le 07/11/2013

IL Y A DEUX ripostes possibles à la stagnation actuelle : ou bien le chef de l’État rallie la gauche de la gauche, oublie la dette et les déficits et s’engage dans la voie facile, mais désastreuse, de la dépense ; ou bien il lance une politique de l’offre, c’est-à-dire qu’il baisse le coût du travail, qu’il stabilise ou réduit la dépense sociale, et qu’il engage un vaste programme d’industrialisation appuyé sur les entreprises innovantes ou de haute technologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte