Dépenses maladie et établissements sous surveillance

Quand les agences de notation auscultent aussi la santé  Abonné

Publié le 20/02/2012
1329731231325328_IMG_77831_HR.jpg

1329731231325328_IMG_77831_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE SECTEUR de la santé n’échappe pas à l’œil sourcilleux des agences de notation.

Selon Standard&Poor’s, plus aucun pays ne sera noté AAA en 2035…en l’absence d’une vigoureuse maîtrise des dépenses de santé. L’analyse dépasse la simple mise en garde : l’agence américaine conseille aux gouvernements de recourir davantage aux financements privés. Autre préconisation : « la réduction de l’étendue et de la générosité » des assurances maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte