FM-Sexe

Prévention sida : une appli pour tout savoir sur le préservatif

Publié le 04/06/2014
1401812452527233_IMG_130978_HR.jpg

1401812452527233_IMG_130978_HR.jpg
Crédit photo : DR

« TUP : Trouver Un Préservatif », tel est le nom de la nouvelle application d’aide à la géolocalisation de préservatifs et de dépistage VIH, développée grâce à un partenariat entre l’association HF Prévention et le laboratoire MSD France. En France, 150 000 personnes environ vivent avec le virus du Sida et 30 000 ignorent leur séropositivité*. Cette épidémie « cachée » participe à la progression du nombre de personnes porteuses de ce virus.

L’hexagone se situe, en effet, au deuxième rang des pays européens pour le nombre de nouveaux cas par an** : plus de 6 000 nouvelles contaminations sont comptabilisées chaque année, en France. Le nombre de découvertes de séropositivité reste stable depuis 2008, alors qu’il avait significativement diminué entre 2004 et 2007. Par ailleurs, 30 % des étudiants ne se protègent pas lors des rapports sexuels***.

« En ce qui concerne la prévention du VIH, nous assistons à un véritable relâchement de la population. Les jeunes, mais aussi, les populations à risque ne se protègent pas assez. Les progrès thérapeutiques (trithérapie, notamment) ont bouleversé l’image du VIH. Le SIDA - devenu maladie chronique - est passé dans la vie courante, il n’est malheureusement plus perçu comme une menace. L’application TUP permettra, je l’espère, de simplifier la vie de ceux qui souhaitent se protéger - mais aussi, protéger leur partenaire - du VIH », commente Marina Carrère d’Encausse, médecin, journaliste et marraine de l’opération TUP.

Mode d'emploi illustré

Téléchargeable gratuitement sur les Stores (iOS et Android) et sur le site www.trouverunpreservatif.fr, l’application mobile TUP offre trois services dédiés à la prévention du VIH.

Elle permet, tout d’abord, de géolocaliser le point de vente de préservatifs le plus proche de l’endroit où l’on se trouve (pharmacie, tabac, presse, grande et moyenne surface, distributeurs, planning familial). Elle délivre également des conseils sur l’utilisation du préservatif (mode d’emploi, conduite à tenir en cas de rupture du préservatif, adresses des centres référents pour le traitement en urgence...). Et informe, enfin, sur les lieux de dépistage les plus proches IST/Sida (centre de dépistage anonyme et gratuit / centre d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles/unité mobile de dépistage rapide).

TUP est, par ailleurs, une application participative. Chaque utilisateur peut ajouter de nouveaux points de vente de préservatifs ou en retirer. Après vérification, ces nouvelles données sont partagées avec toute la communauté utilisatrice de l’application. « TUP est une application très moderne, adaptée à l’usage mobile des jeunes générations, mais évidemment valable pour tout le monde. Nous mettons des médicaments contre le VIH à disposition des médecins mais souhaitons qu’un jour la maladie puisse être éradiquée. En attendant, le préservatif reste le moyen le plus efficace pour contenir ce fléau », conclut le Dr Dominique Blazy, directeur médical de MSD France.

*Rapport du groupe d’experts mené par le Pr Patrick Yeni, 2010.
** UNAIDS World Day Report 2011.
*** Etude Smerep menée auprès de 1200 étudiants français.
 

Hélia Hakimi-Prévot

Source : lequotidiendumedecin.fr