LA SANTE EN LIBRAIRIE - Psychologie positive

Prendre son temps pour ne pas le perdre  Abonné

Publié le 23/01/2012
1327285126317038_IMG_75926_HR.jpg

1327285126317038_IMG_75926_HR.jpg

IL Y A BIEN longtemps que l’on ne mesure plus le temps en regardant approcher le soleil de l’horizon. Aujourd’hui, le temps est universel et uniformisé et chacun dispose des mêmes outils de mesure externe pour compter les minutes. Pourtant, la perception du temps reste éminemment personnelle, différente selon chacun, variable selon l’âge et les périodes de la vie comme selon les émotions. Globalement, si nous disposons de plus de temps que nos ancêtres, nous avons presque tous l’impression d’en manquer. Comment remédier à cette impression désagréable de courir après les minutes ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte