Première enquête nationale sur la prévalence du Lupus en France

Publié le 04/09/2014
- Mis à jour le 04/09/2014
1409838946541262_IMG_135036_HR.jpg

1409838946541262_IMG_135036_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Pour la première fois, une enquête utilisant les données nationales de santé (SNIIRAM et PMSI) a permis d’estimer l’incidence et la prévalence du lupus érythémateux disséminé, en France, à respectivement 3,32 et 47 cas/100 000 l’année 2010, et 27 369 cas prévalents la même année. L’âge moyen est de 51 ans chez les hommes (plus ou moins 16,5 ans) et de 48,4 ans chez les femmes (plus ou moins 15,9 ans). La prévalence est nettement féminine avec 88 % des cas identifiés chez les femmes.

Le pic de prévalence est observé chez les femmes entre 40 et 49 ans (138,8/100 000) et chez les hommes de 60 à 69 ans (22,3/100 000). Le sex ratio (F/H) augmente progressivement avec l’âge, passant de 1 pour les patients les plus jeunes, à un maximum de 13 chez les jeunes adultes, pour retomber à 3 chez les patients âgés de 70 à 79 ans, soulignant l’influence hormonale sur cette pathologie.

Majoritairement dans les territoires Outre Mer

Concernant la répartition géographique, les taux les plus élevés sont observés en Aquitaine, en Corse et dans les départements d’Outre-Mer, à la Réunion (6 à 7/100 000), en Guyane française (86,2/100 000), en Guadeloupe (93,3/100 000) et en Martinique (126,7/100 000), les moins élevés dans le Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-la-Loire et Lorraine.

Ces chiffres peuvent néanmoins être sous estimés, remarquent les auteurs dans la revue « Autoimmunity Reviews », car un certain nombre de cas échappent à tout recensement, notamment les formes peu sévères, non hospitalisés.

Laurent Arnaud, Jean-Paul Fagot et coll. Prevalence and incidence of systemic lupus erythematosus in France : A 2010 nation-wide population-based study. Autoimmunity Reviews. dx.doi.org/10.1016/J.autrev.2014.08.034

Dr Anne Teyssédou

Source : lequotidiendumedecin.fr