Hépatites B après acupuncture

Premier épisode d’une transmission croisée  Abonné

Publié le 05/04/2011

LE RISQUE de transmission croisée de patient à patient du virus de l’hépatite B par des aiguilles d’acupuncture non stérile et/ou par des aiguilles à usage unique réutilisée est connu. Des épisodes ont déjà été décrits en Grande-Bretagne et aux États-Unis, où 35 cas de contamination ont été identifiés en 1988. Les 4 cas groupés rapportés cette semaine dans le « BEH » (5 avril 2011/n° 12) constituent le premier épisode du genre décrit en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte