Préjudice d’anxiété : 58 anciens salariés d’Alstom feront face à leur ex-employeur aux prud’hommes  Abonné

Publié le 17/02/2015
1424108816587279_IMG_147897_HR.jpg

1424108816587279_IMG_147897_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Les 58 ex-salariés de l’usine d’Alstom-Areva transformateur de Saint-Ouen (TSO), une entreprise qui fabriquait des transformateurs électriques, attaquent ce mardi leur ex-employeur pour préjudice d’anxiété aux prud’hommes. Les salariés assurent avoir été « délibérément exposés aux poussières d’amiante » sur leur lieu de travail, au cours de leur carrière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte