Praticien hospitalier en Chine : chronique de la violence ordinaire  Abonné

Par
Publié le 18/02/2016

Le Dr Yunyun Li, 40 ans, vient de terminer sa trentaine de consultations de la matinée. La routine. Cette obstétricienne de l'hôpital Shanghai Est explique d'une voix monotone le quotidien des praticiens hospitaliers chinois, loin d'être rose. Plusieurs facteurs contribuent à dégrader leurs conditions de travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte