Au TGI de Paris, le prix Nobel s'est adressé aux juristes

Pour Denis Mukwege, les victimes de viol de guerre ont besoin de justice  Abonné

Par
Adrien Renaud -
Publié le 08/04/2019
Mukwege

Mukwege
Crédit photo : AFP

« Comment un gynécologue peut-il conclure un colloque de juristes ? », s’est demandé le Dr Denis Mukwege en clôturant la journée sur les viols de guerre organisée par l’Institut francophone pour la justice et la démocratie (IFJD) au TGI de Paris le 29 mars dernier. Question rhétorique s’il en est : le Congolais a justement reçu le prix Nobel de la paix à l’automne dernier pour l’approche holistique qu’il a su mettre sur pied en faveur des victimes des atrocités qui ont émaillé l’histoire récente de son pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte