Avec Médecins du monde à Athènes : une situation sanitaire explosive

Plus d’un tiers de la population grecque sans couverture maladie  Abonné

Publié le 01/10/2015

Crédit photo : CLEMENTINE WALLACE

Crédit photo : CLEMENTINE WALLACE

Avant la survenue de la crise économique, Médecins du monde (MdM) recevait principalement des migrants dans ses centres de soins à Athènes. Désormais, certaines de ses salles d’attentes sont occupées à plus de 80 % par des Grecs, comme dans le quartier de Perama, où le chômage explose, touchant 70 % de la population. « En 2010, on a commencé à se rendre compte que notre société se transformait… On commençait à recevoir des personnes qu’on ne s’attendait pas à voir, des gens comme vous et moi, qui n’avaient plus de logement, qui demandaient de l’aide ou de la nourriture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte