Plus d’Alzheimer que prévu  Abonné

Publié le 10/06/2013

L’étude épidémiologique de l’Alzheimer et des démences indique « un accroissement plus rapide que les estimations laissaient prévoir. » Entre 1990 et 2010, la prévalence de ces pathologies s’est substantiellement accrue, avec des différences importantes selon le genre. Il y avait 3,68 millions de personnes souffrant de démence en 1990 contre 9,19 millions en 2010. « Ce qui a des implications importantes, car les femmes ont une longévité beaucoup plus importante que les hommes, et qu’elles constituent 75 % des plus de 85 ans. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte