Pénurie de vaccins contre le méningocoque C : la DGS définit les modalités de prise en charge des tétravalents

Publié le 19/01/2015
1421688629579040_IMG_145539_HR.jpg

1421688629579040_IMG_145539_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

Dans un contexte de « difficultés durables d’approvisionnement » concernant les vaccins méningococciques C monovalents, la direction générale de la Santé (DGS) qui avait saisi en octobre dernier le Haut Conseil de Santé publique (HCSP) relaie les recommandations émises début janvier par le Haut Conseil.

Alors que « la vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C est recommandée dans le calendrier vaccinal de l’âge de 12 mois et jusqu’à 24 ans en rattrapage », le HCSP a défini les stratégies vaccinales en fonction des populations cibles. Il est recommandé de vacciner les enfants âgés de 12 mois à 4 ans avec un vaccin monovalent (Neisvac, Menjugatekit) et les sujets de 5 ans à 24 ans par un vaccin méningococcique tétravalent ACYW135 (Nimenrix, Menveo). La DGS réitère les recommandations du HCSP concernant la vaccination des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes.

Pas de remboursement en ville

Les vaccins tétravalents qui sont disponibles en officine ne seront pas remboursés par l’assurance-maladie, comme l’avait préconisé le HCSP « pendant la période de pénurie de vaccins méningococciques conjugués monovalents C ». Afin de permettre la prise en charge financière de ces vaccins tétravalents, la DGS recommande d’informer les patients qu’ils peuvent :

– « se faire vacciner gratuitement dans un centre de vaccination (liste consultable sur le site Internet de votre agence régionale de santé) ;

– se procurer le vaccin dans une pharmacie à usage intérieur (PUI) autorisée à la rétrocession de certains établissements de santé (liste consultable sur le site Internet de votre agence régionale de santé). Ce vaccin est pris en charge par l’Assurance-maladie ».

Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr