Nouveau statut pour l’infirmerie psychiatrique parisienne  Abonné

Publié le 03/05/2011

En mars dernier, le Contrôleur général des lieux de privation des libertés (CGLPL) a épinglé dans un avis l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris (IPPP), service médico-légal d’accueil et de diagnostic psychiatrique d’urgence. Selon le CGLPL cette institution unique en France relevant du ministère de l’Intérieur ne présenterait pas les garanties suffisantes pour les droits des personnes prises en charge dans ce service de la préfecture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte