Dr Seyed Hassan Hashemi, ministre iranien de la Santé

« Notre désir est d’intensifier les échanges avec la France »

Publié le 26/10/2015
- Mis à jour le 26/10/2015

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

LE QUOTIDIEN : Après des années d’embargo et de sanctions internationales, quel est l’état du système de santé iranien ?

Dr Seyed Hassan Hashemi : Aujourd’hui 98 % de la population iranienne est couverte par l’assurance-maladie. Nous avons un réseau de soins primaires qui assure un maillage complet avec 35 000 maisons de santé, 2 500 centres médicaux et 600 centres locaux où des médecins de famille et des infirmières exercent. Des soins dentaires, conseils psychologiques et nutritionnels y sont dispensés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?