Mutilations génitales : le Conseil de l'Europe condamne et dénonce la médicalisation  Abonné

Publié le 18/10/2016
mutilations

mutilations
Crédit photo : AFP

Tout en proposant une série de mesures juridiques pour renforcer la lutte contre les mutilations génitales féminines, le Conseil de l’Europe insiste sur la mission primordiale des médecins et des professionnels de santé pour contrer ces pratiques. Mais il déplore aussi que beaucoup de médecins, dans de nombreux pays, continuent à réaliser de telles mutilations en dépit de leur interdiction.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte