Centenaire du 11 novembre 1918 : rappel historique

Mémoire des médecins et médecins de la Mémoire

Par Denis Durand de Bousingen
Publié le 06/11/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
memoire

memoire
Crédit photo : D.D.B

En 1914, le Service de Santé aux Armées, mal préparé à un conflit d’une telle envergure, fut rapidement débordé par le nombre de blessés. L’usage massif de l’artillerie entraîna l’apparition de nombreuses blessures par éclat, jusque-là très rares, avec des plaies toujours souillées de terre et de débris, très différentes des blessures « nettes » au fusil ou à l’arme blanche.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?