Médecine libérale : sortir du flou, rassurer une profession aux aguets  Abonné

Publié le 10/05/2012

François Hollande, qui n’était pas le premier choix des médecins libéraux, s’est essentiellement adressé à l’hôpital public ces dernières semaines. En février, lors d’un discours santé à l’hôpital Robert-Debré, il avait promis l’arrêt de la convergence tarifaire et une évolution de la tarification à l’activité (T2A). Ce discours a déconcerté les médecins libéraux à l’instar de la FMF qui ont ouvertement dénoncé des propos « hospitalo-centrés ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte