Malgré une réaction tardive, un élan se dessine  Abonné

Par
Publié le 14/12/2017

Le « Lancet countdown » de 2017 regrette le retard des réactions internationales face au changement climatique. Le rapport rappelle que les populations vulnérables souffrent le plus du changement climatique, même si toutes sont touchées. Par exemple, 125 millions d'adultes vulnérables supplémentaires ont été exposés à des canicules entre 2000 et 2016. Et 99 % des pertes économiques liées à des évènements extrêmes en 2016 ont eu lieu dans des pays à faible revenu. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte